L’ASPA : le minimum vieillesse

et l’ASI : l’allocation supplémentaire de solidarité

 

L’ASPA (allocation de solidarité aux personnes âgées), anciennement appelée « minimum vieillesse« , est une allocation versée aux personnes de plus de 65 ans percevant de faibles ressources.

L’ASI (allocation supplémentaire d’invalidité) est une pension versée aux personnes atteintes d’une invalidité qui réduit leurs capacités de 2/3 ayant de faibles ressources et qui ne remplissent pas les conditions d’âge pour percevoir l’ASPA (moins de 62ans).

Ces allocations sont présentes pour limiter la précarité et assurer un minimum décent à chacun.

Cependant, quelques conditions sont intéressantes à connaître.

Tout d’abord, l’ASPA est versée aux retraités. Elle est calculée sur la différence entre vos ressources et le montant maximum de l’ASPA (9 998.40 €/an). Elle s’élève à 833.20 €/mois maximum pour une personne seule. Ce montant va être revalorisé en 2019 puis en 2020.

Par exemple, vos revenus mensuels s’élèvent à 256 €, vous bénéficierez de l’ASPA à hauteur de : 833 – 256= 577 €.

De plus, elle peut être versée aux étrangers, à condition de :

  • détenir un titre de séjour depuis minimum 10ans ;
  • être apatride/réfugié/bénéficiaire de la protection subsidiaire ;
  • avoir combattu pour la France.

 

L’ASI est également soumise à conditions de ressources : le plafond est de 711,86 € mensuel (8 542.33 €/an) pour une personne seule (1 246.87 € pour un couple). Cette prestation est versée uniquement aux personnes qui perçoivent déjà une des aides suivantes :

  • pension d’invalidité,
  • ou pension de réversion,
  • ou pension d’invalidité de veuf ou de veuve,
  • ou pension de retraite anticipée pour handicap ou carrière longue,
  • ou pension de retraite anticipée pour pénibilité.

 

Par ailleurs, les conditions de résidence et de calcul sont les mêmes que pour l’ASPA. L’ASI est calculée sur la différence entre vos ressources et le montant maximum de l’ASI (8 542.33 €/an). Cependant, si vos ressources sont inférieures à 3 629.13 €, le montant de l’ASI sera obligatoirement de 409.43 €/mois pour une personne seule.

En outre, il est important de savoir que l’ASPA et l’ASI sont récupérables sur la succession. Par conséquent, lorsque la personne percevant l’ASPA ou l’ASI décède, si son patrimoine s’élève à plus de 39 000€, une partie de ce qu’elle a touché de l’ASPA va être récupéré.  Cependant, les sommes récupérables ne peuvent pas excéder environ 6 500€.

Ainsi, il est important de vérifier, avant de faire la demande d’ASPA ou d’ASI, si vous ne pouvez pas percevoir d’autres aides légales (AAH, Pension d’invalidité, retraites complémentaires…).